Six mois après sa prise de pouvoir, sir Anerood Jugnauth dresse le bilan de son gouvernement. Et demande à l’électorat de plébisciter l’Alliance Lepep lors du scrutin de dimanche. « Il est temps, a affirmé le Premier ministre, que gouvernement et municipalités marchent main dans la main pour qu’il y ait progrès et développement partout dans le pays. »

Réitérant son appel pour qu’il n’y ait pas d’abstention, SAJ a aussi demandé aux partisans Lepep de voter pour l’Alliance et non pour l’un ou l’autre parti en son sein.

Si le Premier ministre a égrené la liste de ses réalisations jusqu’ici, de l’augmentation des pensions et de la compensation salariale en passant par diverses mesures budgétaires, il n’a pas non plus manqué d’aborder le volet « netwayaz ». Pour lequel, dit-il, le peuple l’a aussi mandaté. Navin Ramgoolam et ses « ti dimoun » en ont ainsi pris pour leur grade.

La police ira au bout de chaque enquête, maintient le Premier ministre. Et de préciser que les forces de l’ordre agissent en toute indépendance et selon les dispositions de la loi.

A Paul Bérenger qui se « soucie » de sa santé, sir Anerood Jugnauth tient à dire : « ‘Kapav mo lasante pa tro bon’, mais je reste ferme dans mes convictions. »

Le Premier ministre a indiqué que la commission d’enquête sur les droits devrait être constituée d’ici fin juin. Par ailleurs, Monique Ohsan-Bellepeau a souhaité mener son mandat de vice-présidente à terme, a déclaré SAJ.