L’actualité a donné l’occasion au leader de l’Alliance Lepep d’aborder un de ses thèmes de prédilection lors d’un congrès, ce jeudi soir, à Solferino, dans la circonscription de La Caverne/Phoenix (no 15). Sir Anerood Jugnauth (SAJ) est, en effet, revenu sur l’incident impliquant l’utilisation d’une grenade lacrymogène à Nouvelle-France dans la nuit de mercredi. Selon SAJ, cet incident n’est qu’une nouvelle illustration de la détérioration de la situation de Law and Order dans le pays. Ce qui a amené SAJ à en appeler au Commissaire de police afin que celui-ci redouble d’effort dans sa mission d’assurer la sécurité dans le pays.

Par ailleurs, le congrès de l’Alliance Lepep a débuté sur une mauvaise note, quand un journaliste de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) a cherché à s’installer pour filmer le rassemblement malgré la décision du bloc électoral d’interdire l’accès à ses rassemblements aux journalistes de la MBC. Devant l’insistance du journaliste à rester, quelques activistes ont réagi de manière agressive, le bousculant au passage. La situation aurait pu s’envenimer sans la prompte intervention d’une poignée d’activistes plus raisonnables de l’Alliance Lepep et de deux policiers qui ont rapidement évacué l’employé de la MBC.