Les alliances Lepep et PTR-MMM n’ont pas du tout la même opinion après l’utilisation d’une grenade lacrymogène, à Nouvelle-France, dans la circonscription Vieux-Grand-Port/Rose-Belle (no 11) hier soir. L’alliance Lepep y tenait une réunion dans une maison quand l’occupant d’une voiture a balancé l’objet avant de repartir à vive allure, selon les témoins de la scène.

Au lendemain de l’incident, les réactions fusent. Soupçonné d’en être à l’origine par le MSM, Arvin Boolell se demande « à qui profite le crime » en pointant du doigt l’« historique de violence » du parti adverse. Sollicité pour une réaction, le secrétaire général du MSM, Nando Bodha, balaie l’accusation d’un revers de la main, préférant voir dans le recours à la violence « un signe de panique » des adversaires de l’Alliance Lepep.