Son audition était très attendue. Siddick Islam, alias Ti Nerf, a déposé aujourd’hui devant la Commission Lam Shang Leen. Il a formulé de graves accusations contre deux hauts gradés de la police mais aussi contre un avocat qui, à l’entendre, auraient modifié sa déposition dans l’affaire qui l’a vu tomber pour 30 ans.

L’homme est connu pour être un trafiquant de drogue notoire. Et devait fournir des détails sur son réseau. Siddick Islam s’est finalement livré à un règlement de comptes contre les avocats qui l’ont défendu.

Le détenu a ainsi dénoncé l’attitude de certains avocats qui, allègue-t-il, prennent les trafiquants de drogue pour des machines à sous. Empochant leur argent mais n’assurant pas leur défense. Il a ainsi balancé les noms de Roshi Bhadain qui, selon lui, aurait reçu Rs 300 000, et de Raouf Gulbul. Les deux, affirme Islam, n’ont rien fait dans son cas.

Islam en a profité pour réaffirmer son innocence. Avançant, comme en 2006, qu’il était dans un casino et non à Plaine-Magnien comme l’ont affirmé le surintendant Azima et ses hommes, alors en surveillance pour une opération de controlled delivery.

Siddick Islam soutient ainsi que deux hauts gradés de l’Anti Drug and Smuggling Unit, soit les surintendants Sharir Azima et le surintendant Ashik Jagai, ont modifié sa déposition dans cette affaire avec l’aide de son avocat Ashley Hurrhangee.

Le détenu a soumis à la commission une liste d’avocats dont il dit avoir retenu les services, dont Ashley Hurrhangee, Roshi Bhadain, Sanjay Bhuckory, Raouf Gulbul et Guy Ollivry. Il s’est plaint d’avoir dû vendre un terrain pour pouvoir s’acquitter des Rs 800 000 d’honoraires de Guy Ollivry mais, encore une fois, celui-ci n’aurait rien fait…

A l’express, Raouf Gulbul a affirmé avoir défendu Siddick Islam au mieux. Tandis que Roshi Bhadain nie en bloc les allégations du détenu à son encontre. Sur les ondes de Radio Plus, Ashley Hurrhangee parle, lui, d’«allégations non fondées» car il n’a jamais représenté Siddick Islam.

Interrogé par la commission sur son réseau, il n’a pas voulu donner de détails. Alors qu’il l’avait lui-même sollicité. Ti Nerf devait finalement changer d’avis, mais a demandé à poursuivre son audition à huis clos. Promettant notamment de livrer des noms de gardiens de prison.

Et d’affirmer qu’il a fait la rencontre de son dernier avocat en date, Noor Hossenee (Hussenee) quand celui-ci s’est rendu à la prison en compagnie de Roshi Bhadain, Yash Bhadain et de Guy Ollivry.

Yousuf Mohamed, soutient aussi Islam, aurait enlevé 7 à 8 points d’appel sans son accord ou qu’il ne soit au courant. Le détenu affirme avoir été mis devant le fait acompli.

Son épouse Naserah Bibi Vavra, dite la reine de Plaine-Verte, ainsi que d’autres proches étaient aux abords de la Cour commerciale aujourd’hui le temps de l’audition de Siddick Islam.

Ti Nerf a été condamné à 30 ans de prison en juin 2007, confirmé en appel, après s’être enfui lors d’une opération de controlled delivery en mars 2006.