Follow Us On

Slider

La situation n’est pas encore à l’apaisement sur le port. Alors que les négociations démarreront avec la Cargo Handling Corporation (CHC), la semaine prochaine, en vue d’un nouveau Collective Agreement, le syndicat des employés du port continue de déplorer la relation « confrontationnelle » avec le Managing Director Gassen Dorsamy. La Port Louis Maritime Employees Association reste ouverte au dialogue, mais n’exclut pas l’ultime recours à la grève. « Si les négociations n’aboutissent pas, nous paralyserons le port », a lancé son porte-parole Ashok Subron, aujourd’hui, lors d’une assemblée générale à Les Salines réunissant nombre d’employés du port.

Ashok Subron est revenu sur les griefs du syndicat avec la direction. La PLMEA exige ainsi la réintégration, sur le board du staff committee, d’un représentant des travailleurs comme cela avait été le cas avant l’arrivée de Robert Pallamy à la présidence du board. Le syndicat réclame également que les augmentations dues selon les termes duCollective Agreement soient payées aux employés « avec effet immédiat ». D’autant que « travayer pe travay ».

La PLMEA souhaite aussi rencontrer le Premier ministre et le ministre des Finances, grâce à qui la CHC a vu le jour.« Nous demandons à sir Anerood Jugnauth de reprendre le contrôle de la Cargo Handling Corporation », a soutenu Ashok Subron. « Na pa les lepor exploze. »

Outre la lettre remise aujourd’hui à la CHC et adressée à Gassen Dorsamy, le syndicat compte également demander au ministre de la Bonne gouvernance, documents à l’appui, de se pencher sur les « graves cas de fraude » qui auraient eu lieu dans cet organisme à partir de 2010-2011.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in News, Videos
[Litige] Courts Asia a adressé une demande de dommages et intérêts au Special Administrator de Courts

La correspondance est partie ce jeudi 27 août. Signée par Terry O’Connor, le Group CEO de Courts Asia, la lettre...

Close