Shamila Sonah-Ori se défend d’être une «activiste notoire», contrairement à ce qu’a affirmé Xavier Duval. L’avouée soutient d’ailleurs n’être membre d’aucune instance politique. «Blessée et humiliée»  par la «campagne de bassesse» qu’elle dit avoir été menée contre elle, l’avouée a préféré renoncer à siéger sur l’Electoral Supervisory Commission et l’Electoral Boundaries Commission.

Shamila Sonah-Ori était à la municipalité de Port-Louis, ce jeudi 31 mai, pour le lancement de la seconde édition du «Doing Business in Mauritius». L’ouvrage est signé Marie Lourdes Lam Hung, avocate. Le Premier ministre Pravind Jugnauth y assistait également.