Maya Hanoomanjee a réécouté l’enregistrement de la séance du 6 octobre. Le ministre Roshi Bhadain y lance-t-il à Shakeel  Mohamed : « Mo pa pou invit twa ! », se référant aux plateaux de la MBC ? La Speaker dit n’avoir rien entendu de tel, selon le député rouge. Ce dernier ainsi que les deux autres parlementaires travaillistes ont animé un point de presse à l’issue de la séance dédiée aux questions.

Maya Hanoomanjee a ainsi invité Shakeel Mohamed à se tourner vers l’Independent Broadcasting Authority. Ce que le principal intéressé dit avoir déjà fait : une audience est prévue ce 28 octobre. Le député rouge remarque toutefois que la Speaker aurait dû rappeler à l’ordre la MBC qui, dit-il, n’a pas donné une « couverture équilibrée » des incidents survenus dans l’hémicycle. Tout comme elle l’a fait, le 13 octobre dernier, avec d’autres médias. « Elle [en] a le droit moral et légal », insiste le député de Port-Louis Maritime/Est.

Ritesh Ramful estime, pour sa part, que l’on ne « devrait pas tourner la page aussi vite » concernant le rapport intérimaire soumis par la Commission d’enquête sur les courses hippiques. Si le Premier ministre a indiqué s’appuyer sur le document final soumis par les commissaires, le député de Mahébourg/Plaine-Magnien souligne toutefois que le premier contient des noms de personnes passibles de poursuites. Des noms qui ne figurent pas dans le rapport final mais que l’on peut retrouver dans les proceedings de la Commission, ajoute Ramful. Se joignant à son camarade de parti, Shakeel Mohamed estime qu’il y a une « campagne » gouvernementale pour faire du « cover up » sur la question des courses hippiques.

Le député de Port-Louis Maritime/Est note également le « manque total de transparence » dont fait preuve sir Anerood Jugnauth à son retour dans l’hémicycle. Et lui attribue pour cela un « carton rouge ». Ezra Jhuboo note, pour sa part, que le Premier ministre a « défendu bec et ongles » le ministre Gayan aujourd’hui. Mais que celui-ci « sera mis devant ses responsabilités » quand l’Onusida soumettra son évaluation sur le programme de réduction des risques à Maurice.