C’est la fin de la trêve. Le ministre du Travail s’en est pris à Paul Bérenger aujourd’hui, en affirmant que celui-ci « n’a plus la confiance au sein de son propre parti ». Pour ensuite expliquer que la question d’alliance ne se pose pas pour lui car il souhaite que son parti politique aille seul aux élections générales.