La libération de sa fille est le « couronnement de tout ce travail ». Et du soutien des nombreuses personnes qui ont été à leurs côtés durant les quatre ans et demi d’incarcération d’Aurore Gros-Coissy. Celle-ci est sortie de prison, certes, mais durant cette folle journée, il n’y a pas vraiment eu de moment pour mère et fille de se retrouver. De se poser.

« Soulagée » que sa fille soit enfin libre de ses mouvements, Séline Gros-Coissy ne compte toutefois pas en rester là. Car si la procédure judiciaire à Maurice est enfin terminée, la famille de la Française de 28 ans a de nouveau déposé plainte, en région lyonnaise, contre son ami. Ce Tinsley Cornell qui, en 2011, a mis les boîtes dans sa valise, a toujours soutenu Aurore. Et qui, en abusant de sa confiance, lui a privé de plus de quatre ans de sa vie, souligne Séline Gros-Coissy.

Celle-ci n’oublie pas non plus les autres personnes qui se retrouvent dans des situations similaires à celles de sa fille. Et qu’elle défend au travers de l’association Victimes du détournement de médicaments et stupéfiants. Aurore Gros-Coissy est libre mais, pour sa mère, « le combat n’est pas fini ».