La viande des animaux touchée par la fièvre aphteuse ne comporte pas de danger pour l’humain. Mais elle peut être source de contamination. Mahen Seeruttun rassure : toutes les dispositions ont été prises pour que celle-ci n’atterrisse pas sur le marché.

Ainsi, dans le cadre de la fête Eid ul Adha, chaque animal sain abattu sera certifié par un vétérinaire. Le ministre de l’Agro-industrie en a fait l’annonce à l’issue d’une réunion, aujourd’hui, avec des délégués de la Jummah Masjid en présence, notamment, du personnel de son ministère.

Des arrangements ont été faits pour la région de Vallée-des-Prêtres. Où la Mauritius Meat Authority sera chargée de l’abattage dans le cadre des célébrations du sacrifice d’Abraham.

Ceux qui comptent vendre des bœufs en marge de la fête sont appelés à contacter le service vétérinaire.

Nissar Ramtoola, président de la Jummah Masjid, s’estime rassuré. Mais, dit-il, « nous devons nous responsabiliser », par exemple en limitant les visites aux fermes pour éviter de propager le virus.