De 2015 à ce jour, 139 employés d’autobus ont été agressés. Des chiffres «inquiétants», relève Mukhtar Taujoo, Deputy Commissioner of Police. Certes, la police du transport est à pied d’œuvre depuis février, dit-il. Il faut également la coopération du public car «on ne peut déployer un policier dans chaque bus».

La mise en service des Urban Terminals, estime pour sa part Nando Bodha, devrait permettre de renforcer la sécurité au niveau des transports publics dans les bus. Le ministre du Transport rappelle que le système cashless sera utilisé dans le métro l’année prochaine mais sera d’abord déployé dans les autobus.

Il était, ce jeudi 30 août, à l’ouverture d’un atelier de travail sur la prévention des agressions contre les travailleurs du transport. Les lieux de ces violences sont connus, dit Bodha. Il faut maintenant un plan d’action ainsi qu’un protocole.