Les anciens clients de la Bramer Assets Management (BAM) déplorent le manque de communication de la Financial Intelligence Unit et du gouvernement. En effet, à l’issue d’une réunion, le 4 octobre dernier, avec le ministre de la Bonne gouvernance Roshi Bhadain, il leur avait été dit qu’ils recevraient leurs remboursements d’ici décembre 2016. Or, à une dizaine de jours de la fin de l’année, il n’en est rien, constatent-ils.

Selon Salim Muthy, porte-parole des clients de BAM mais aussi du plan Super Cash Back Gold, les autorités leur doivent des éclaircissements d’ici le 31. Le cas échéant, ils entameront une grève de la faim. Ils n’écartent pas non plus de manifester devant le bureau du Premier ministre.

En réunion/conférence de presse, ce mercredi 21 octobre, à l’hôtel St George, ces clients lésés ont tour à tour fait part de leurs difficultés à cause de ces déboires financiers.