« Rendez-nous notre dignité et notre paix. » C’est le cri du cœur que lance Jean Bruno Paquien. Comme d’autres dans sa situation, ce ressortissant étranger est un ex-client du groupe BAI et s’est retrouvé dans la tourmente depuis la chute du groupe.

Ils sont Français, Italiens, voire des Mauriciens expatriés. Souscripteurs au plan Super Cash Back Gold et investisseurs de Bramer Asset Management, ils ont, lors d’une conférence de presse aujourd’hui, déploré le manque de communication des autorités.

Certains ont reçu un premier paiement de Rs 500 000. D’autres ont vu leurs dossiers référés à la Financial Intelligence Unit.

Tous ceux qui se sont exprimés à l’hôtel St George, ce mardi 20 juillet, affirment que les sommes qu’ils ont investies ne sont pas de provenance douteuse.

Photo : Claudio Porcu, Robert Barry, Fleur Bonnin Clovis, Salim Muthy, porte-parole, Jean Claude Paquien et Jean Claude Charlet.