Les discussions avec la partie mauricienne, ce matin, ont été «fructueuses et productives», note Danny Faure. Le président des Seychelles et la délégation qu’il dirige, ont eu une session de travail avec le Premier ministre et certains de ses ministres, ce vendredi 27 octobre. Danny Faure et Pravind Jugnauth ont ensuite procédé à la signature de cinq accords-cadres.

Ces derniers concernent l’éducation, la santé, les ressources humaines (avec un partenariat entre le Human Resources Development Council et l’Agency National Human Resources Development) ; le service des prisons, en particulier la gestion des opérations et la formation du personnel ; et le jumelage de Rodrigues et de Victoria, capitale des Seychelles.

Seychelles veut recruter des enseignants mauriciens. L’appel à candidatures est paru dans la presse il y a quelques semaines. Les procédures de recrutement, espère Jugnauth, devraient se conclure d’ici décembre, permettant ainsi une prise de fonction dans l’archipel en janvier prochain.

Des médecins mauriciens pourront aussi y exercer. Au chapitre santé, les discussions ont aussi porté sur une collaboration entre les deux pays pour l’achat de médicaments en gros. Entraînant ainsi une baisse dans les coûts.

Autre secteur où la coopération est à renforcer : l’agriculture. Pravind Jugnauth rappelant, lors de la signature, que Maurice prévoit d’exporter des produits agricoles vers l’archipel en 2018.

Les Seychelles et la State Bank of Seychelles sont stratégiquement placés par rapport au corridor Asie-Afrique, a souligné le Premier ministre.