Les nouvelles normes pour mesurer l’emploi. Des acteurs de divers secteurs se penchent sur ce sujet, ce mercredi 30 août, dans le cadre d’un atelier sur les statistiques relatives au travail, auquel participe un expert du Bureau international du Travail (BIT).

Le Dr Coffi Agossou explique ainsi que la rémunération est un élément clé à considérer dans la compilation des statistiques de l’emploi. Quelqu’un qui ne touche pas de salaire, à l’exemple d’un apprenti, ne peut être considéré comme étant en emploi, fait ressortir le Senior Labour Statistics Specialist du BIT. Celui-ci fait partie des intervenants à cet atelier organisé par Statistics Mauritius (SM).

Interrogé sur la méthodologie utilisée par le bureau des statistiques pour compiler les chiffres du chômage, le Dr Agossou affirme que celle-ci est conforme aux normes internationales. Les rapports de SM, ajoute l’expert, gagneraient à intégrer des indicateurs ayant trait aux Objectifs de développement durable.

Egalement présent à l’hôtel Labourdonnais, ce matin, Ram Prakash Nowbuth rappelled pour sa part que des projets sont en chantier pour assurer un meilleur emploi et une meilleure formation de la main-d’œuvre. Le Secrétaire permanent du ministère du Travail rappelle ainsi que la mise sur pied d’une Skills Development Authority est en préparation, de même que celle d’une Chambre des métiers.

Polytechnics Mauritius participe également à cet effort de relever les compétences dans certains secteurs. Les trois établissements dont cet organisme a la charge seront opérationnels d’ici le mois prochain, a annoncé Leela Devi Dookun-Luchoomun, ce matin. la ministre de l’Education était à Quartier-Militaire en marge du lancement d’ateliers de travail sur la formation continue.

Note (5 septembre 2017) : Le titre a été modifié pour remplacer «salaire» par «rémunération».