L’identité des huit Mauriciens égarés à Mina lors de la bousculade meurtrière de ce matin est connue. Il s’agit de Saida Chaumoo, de madame Nazurally et de son fils, ainsi que de cinq membres de la famille Swalay Janoo. Pour l’heure, explique Sam Lauthan, la priorité des autorités saoudiennes est la prise en charge des nombreux blessés. Les Mauriciens pourraient d’ailleurs, dit-il, se trouver parmi eux et ne pas être en mesure, pour l’heure, de contacter leurs compatriotes. Toutefois, assurent le responsable de la délégation mauricienne pour le Hajj ainsi que le ministre Soodhun, tout sera mis en œuvre pour retrouver nos ressortissants. En utilisant notamment les réseaux connus des organisateurs.

En attendant, le reste de la délégation poursuivra avec les rites prévus pour le Hajj. Le mot d’ordre, indique Showkutally Soodhun, est que les femmes et les personnes âgées seront plus en retrait. Ce qui est positif, fait ressortir le ministre, c’est que cette année, l’ensemble des 1 152 Mauriciens se sont déplacés ensemble depuis le début du pèlerinage à La Mecque. Ce qui permet une meilleure coordination et un meilleur contrôle. La cellule de crise dont il a la charge, indique le ministre, suit la situation de près.

Par ailleurs, deux Mauriciens sont décédés durant le pèlerinage de cause naturelle. Les autorités font ressortir que les conditions climatiques actuellement dans la région de La Mecque peuvent être particulièrement difficiles pour certaines personnes, notamment à cause des températures élevées enregistrées ces derniers jours.

Au vu des récents événements dramatiques survenus cette année durant le Hajj – la chute d’une grue, le 11 septembre dernier, a causé la mort d’une centaine de personnes et fait de nombreux blessés –, la Masjid Saad Bin Abi Waqquas prévoit une cérémonie nationale de prières pour ce vendredi 25 septembre. En collaboration avec le Conseil des religions et plus de 25 mosquées du pays, rendez-vous est donné à 20h à la Masjid Saad Bin Abi Waqquas, située à Bois Pignolet, Terre Rouge (en face du Prof. Hassan Raffa SSS).

Photo : Wikipedia