«On ne peut pas approuver un rapport qu’on n’a pas vu.» Radhakrishna Sadien et Narendranath Gopee ont expliqué leur position, hier, concernant le vote portant sur le rapport du National Wage Consultative Council sur le salaire minimal.

Pour les deux syndicalistes, Beejaye Coomar Appanna a forcé la soumission du rapport en passant au vote et ainsi empêché le consensus d’émerger au sein du conseil. Gopee, secrétaire de la National Trade Union Confederation (NTUC), précise qu’il ne conteste pas le chiffre mais la manière de procéder.

Et au lieu du document final, les syndicalistes ont eu droit à une présentation des points saillants, déplorent-ils.

Pour ce qui est de la compensation salariale, les deux hommes espèrent que le gouvernement et le secteur privé «joueront le jeu». Et que tous les travailleurs y auront droit. D’autant que, selon Sadien, président de la NTUC, les employeurs sont «gagnants» avec l’introduction dès cette année de la negative income tax.