La déclaration est cinglante, voire violente. « Désormais, je ne le connais plus. » Bhadain s’est désolidarisé du gouvernement ? SAJ en fait de même vis-à-vis de lui. Interrogé sur les propos de Roshi Bhadain, sir Anerood Jugnauth n’a pas caché son mécontentement.

L’ex-ministre de la Bonne gouvernance affirme, sur sa page Facebook, que son siège de ministre est devenu « vacant » au moment de la démission de SAJ, ce matin. Et que la passation de pouvoir va à l’encontre des principes de bonne gouvernance.

Le ministre mentor, désormais no 3 du gouvernement, estime que les raisons avancées par Bhadain pour expliquer sa posture sont « bancales ».

L’ex-chef du gouvernement s’est aussi emporté face à une question sur le fait qu’il se retire au profit de Pravind Jugnauth, alors qu’il avait promis de mener son mandat de Premier ministre à terme. A ceux qui s’élèvent contre sa décision, SAJ balance : «Qu’ils aillent la contester en Cour.»