« Il faut mettre un frein aux crimes et les atrocités commis contre les filles et les femmes », a affirmé sir Anerood Jugnauth aujourdhui. Le Premier ministre a dit sentir qu’à travers le pays, les gens demandent  « des actions radicales ». S’il se dit prêt à aller« très loin » pour protéger nos citoyens, le chef du gouvernement souligne toutefois qu’un consensus sera nécessaire.

Sir Anerood Jugnauth assistait, ce matin, au coup d’envoi des activités officielles organisées dans le cadre de la Journée mondiale de la femme. Comme l’année dernière, la thématique retenue est celle de l’égalité homme-femme.