A Roches-Noires hier, Navin Ramgoolam a subi de nouveau les foudres du ministre mentor. Sir Anerood Jugnauth (SAJ) s’étonne, en effet, que certains plébiscitent toujours un retour au pouvoir du leader du Parti travailliste malgré toutes ses frasques et son bilan peu reluisant.

Et de prendre exemple sur l’un des objectifs du régime Ramgoolam : soit celui d’un diplômé par famille. Un objectif irréaliste, fait comprendre SAJ, au vu du taux de chômage, mais aussi parce que le pays a besoin d’autres compétences.

C’est pour celui que lui avait mis l’accent sur le Mauritius Institute of Training and Development du temps où il était Premier ministre, ajoute SAJ. «Kan pei-la pou koule, pa pou kapav dir Kugnauth ki responsab», a-t-il lancé du haut de sa tribune.

Ceux qui pensent que sous Ramgoolam, c’était mieux, sont stupides ou sans cervelle, a soutenu SAJ. Et d’ajouter : l’ex-Premier est «enn move laont».

Le ministre mentor s’en est aussi pris à l’opposition et à «des journalistes qui sont contre nous», et qui font dans la propagande antigouvernement, selon le ministre mentor. Qui ne compte pas briguer de nouveau les suffrages à cause de sa santé. Mais ceux qui pensent qu’il y aura des élections anticipées peuvent «kontigne reve». Le bilan déjà «éloquent» de l’alliance MSM-ML augure d’un contrat renouvelé en fin de mandat, prédit SAJ.

Navin Ramgoolam a donné la réplique à SAJ ce matin. Estimant que le ministre mentor tente de «sauver sa peau».

Photo : Prakash Maunthrooa, conseiller au PMO, Showkutally Soodhun, président au MSM, et sir Anerood Jugnauth, ministre mentor, à la fête de fin d’année organisée par le Fans Club de SAJ à Roches-Noires, le 14 décembre 2017.