«Je sais très bien ce que la Grande-Bretage dira devant la Cour, mais cela n’a aucune importance.» C’est la déclaration faite par le ministre mentor, sir Anerood Jugnauth, après son discours inaugural devant la Cour internationale de justice (CIJ), à La Haye. Il se dit confiant quant à l’opinion des juges, faisant ressortir qu’«in my life, I have always been confident». Il dit aussi s’attendre à un «immediate return of Chagos to the territory of Mauritius».

Me Philippe Sands, Queen’s Counsel et l’un des avocats de l’Etat mauricien, a déclaré que «we cannot predict what the court will decide, we have to wait and see». Il est également d’avis que les Chagos doivent être reconnus comme un territoire mauricien.