La compensation salariale, qui prend effet à partir de janvier 2015, concernera cette fois-ci tous les salariés. Qu’ils soient du secteur privé ou public. Le quantum qui a été arrêté : entre Rs 400 (pour ceux qui touchent moins de Rs 10 000) et Rs 800 (pour les salaires de plus de Rs 20 000). C’est le ministre du Travail lui-même qui l’a annoncé aujourd’hui, à l’issue de la deuxième réunion du comité tripartite sur cette question.

Pour Shakeel Mohamed, c’est un grand progrès par rapport à l’année dernière. Les syndicats abondent dans le même sens. Mais, précisent-ils, il faudrait des garanties que les mesures budgétaires n’éroderont pas davantage le pouvoir d’achat.

Du côté du secteur privé, cette mesure est catastrophique. La Mauritius Employers’ Federation craint notamment un ralentissement, voire des licenciements dans le secteur de l’exportation.

Photo: Look & Print