C’est «le gros scandale» sur lequel Pravind Jugnauth doit s’expliquer, affirme Navin Ramgoolam. Raj Dayal a obtenu Rs 15 millions de l’Etat, a-t-on appris cette semaine dans la presse. Cela suivant un arrangement entre les deux parties. L’ex-commissaire de police réclamait quelque Rs 1 milliard suivant sa destitution par un tribunal constitutionnel en 2000.

Or, pour le leader des travaillistes, cet arrangement mérite explications. D’une part, l’actuel Attorney General Maneesh Gobin a été l’avocat de Dayal par le passé. D’autre part, le State Law Office avait indiqué que l’Etat pouvait remporter ce cas, a déclaré le leader du Parti travailliste.

Navin Ramgoolam a aussi abordé la hausse des prix de l’essence et du diesel, et dénoncé des avantages fiscaux que le gouvernement accorde à certains propriétaires fonciers, selon lui.

Le leader des rouges insiste, par ailleurs, sur le fait que le PTr ne conclura pas d’alliance en vue des élections.