Follow Us On

Slider

La position du ministre de la Bonne gouvernance a-t-elle été fragilisée après la publication par ION News et d’autres médias de l’affidavit de Vishnu Lutchmeenaraidoo ? Pas du tout, répond Roshi Bhadain. Il affirme même bénéficier du soutien du Premier ministre – qui a aujourd’hui apporté un démenti à « certaines affirmations » de son ministre des Affaires étrangères – mais aussi du leader du MSM, Pravind Jugnauth.

Si Roshi Bhadain affirme que les accusations contenues dans l’affidavit de l’ancien ministres des Finances sont « tout à fait fausses », il dit ne pas envisager de poursuivre son collègue pour l’heure. Il n’exclut pas toutefois d’avoir recours à la justice à l’avenir.

Interrogé sur le fait que Vishnu Lutchmeenaraidoo ait choisi de rester en poste, malgré son interrogatoire par l’ICAC, Roshi Bhadain a estimé que si c’était « tout à l’honneur » de Raj Dayal d’avoir démissionné avant son interrogatoire, il est désolant de constater que le ministre des Affaires étrangères n’ait pas choisi de se comporter de la même manière.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in News, Videos
[Affaire Lutchmeenaraidoo] SAJ nie avoir demandé à être informé du prêt à la SBM

Il l’avait déjà désavoué, lundi, lors de la réunion parlementaire de la majorité. Le Premier ministre vient aujourd’hui démentir publiquement...

Close