La pension universelle est un dossier crucial. D’autant que la population mauricienne ira en vieillissant et que la masse de travailleurs, et donc de contributeurs potentiels, en diminuant. Il est donc «malheureux», estime Richard Li de Rogers Capital, que cette question n’ait pas été abordée dans le Budget 2017-2018.

Pravind Jugnauth prévoit, pour la prochaine année financière, une enveloppe d’environ Rs 20 milliards pour la pension.

Si de nombreuses formules ont été évoquées depuis quelques années, Richard Li estime pour sa part qu’il faudrait considérer mieux «répartir» le poids de la pension au niveau des contribuables. Quelque 200 000 personnes âgées touchent Rs 5 000 comme basic retirement pension, explique-t-il, tandis qu’environ 100 000 Mauriciens sont imposables sur leurs revenus.

A noter qu’un comité technique avait été institué pour travailler sur la réforme de la pension.

Richard Li était sur le plateau d’ION News avec d’autres invités, ce venredi 9 juin, pour une analyse des principales mesures mais aussi des oublis de Pravind Jugnauth.