Le comité central du MMM d’hier s’est déroulé sans tambour ni trompette. A la sortie, presque aucun mauve n’a voulu commenter la fin des négociations entre Navin Ramgoolam et Paul Bérenger ou l’annonce de la fin du Remake.

Reza Uteem, député de Port-Louis-Sud-Central,  a toutefois pris le temps de commenter la position de son parti par rapport au Remake. Pour lui, il était entendu qu’une des conditions essentielles du Remake était que la démission de sir Anerood Jugnauth de la présidence soit suivie par la démission de certains membres du gouvernement. Ce qui aurait permis à la nouvelle alliance MSM-MMM de mettre Navin Ramgoolam en minorité à travers une motion de censure au Parlement. L’incapacité de SAJ à mettre en œuvre ce plan a, selon Uteem, compromis l’entente entre les deux partis.