Rex Stephen estime n’avoir rien à se reprocher. Les Rs 1,5 million déposées à son bureau, en avril dernier, l’avocat affirme ne jamais les avoir demandées à Peroomal Veeren. Celui-ci était censé le régler à hauteur de Rs 500 000 par rapport à sa pétition au Conseil des droits humains des Nations unies.

C’est ce qu’a déclaré l’avocat à la Commission d’enquête sur les drogues, ce jeudi 23 novembre.

L’avocat a aussi été entendu sur les clients qu’il a en commun avec Raouf Gulbul. Et sur 22 cartes SIM enregistrées à son nom.

Compte rendu à venir