Le bras de fer avait pris fin, mais les négociations sur la révision salariale ont du mal à démarrer chez Airports of Mauritius Ltd (AML). Alors que la direction s’était engagée à soumettre de nouvelles propositions, en fin de semaine dernière, tel n’a pas été le cas, avance Airports of Mauritius Employees Union (AMLEU).

Le syndicat a par conséquent saisi la Commission de conciliation et de médiation (CCM). La direction d’AML aurait dû soumettre ses contre-propositions le 14 avril, explique Jean-Yves Chavrimootoo, négociateur d’AMLEU. A la place, poursuit-il, elle a demandé au syndicat ses commentaires quant au rapport soumis par CAPFOR, consultant auprès d’AML sur la révision salariale.

A la CCM ce mardi 18 avril, la direction, par le biais des cadres du State Law Office qui la représentaient, a renouvelé son engagement à soumettre ses propositions. Cette fois-ci d’ici une semaine.

Satisfait de cette avancée, le syndicat se dit prêt à reprendre les discussions.

L’AMLEU conteste, entre autres, la marge d’augmentation salariale, bien que progressive, proposée par le rapport CAPFOR. Celle-ci va de 7% pour les plus bas salaires à 15% pour les hauts cadres. Le syndicat propose, lui, une hausse plus importante (24%) pour les rémunérations au bas de l’échelle et 8% pour les hauts cadres.

Nos tentatives pour joindre Johnny Dumazel, président du conseil d’administration d’AML, sont restées vaines.