« Nous voulons aller vite. » C’est Roshi Bhadain lui-même qui l’a affirmé, ce 1er mars à l’issue du dîner organisé pour le lancement du Mauritius International Financial Centre (MIFC) au l’hôtel Hilton. Les choses s’activent pour le projet Heritage City. A tel point que le Conseil des ministres a prévu de se réunir spécialement pour discuter de ce dossier ce mercredi 2 mars.

Avec le MIFC, et la mise en activité de la Financial Services Promotion Agency, Maurice projette une image sérieuse de « game changer » sur la scène internationale, estime le ministre de la Bonne gouvernance et des Services financiers.

Interrogé par une journaliste sur le « conflit » entre la Banque de Maurice et le Special Administrator du groupe BAI à propos du transfert des avoirs de la Bramer Bank, le ministre de la Bonne gouvernance et des Services financiers estime que les agissements de la Banque centrale ne sont pas « du tout réfléchis ». Le gouvernement, insiste-t-il, a amendé l’Insurance Act pour protéger les souscripteurs au plan Super Cash Back Gold.

Aux questions sur un éventuel froid entre le Grand argentier Vishnu Lutchmeenaraidoo et lui, Bhadain répondra par des boutades. Avant de déclarer que chaque ministre a un agenda en fonction de son portefeuille mais que tous vont dans la même direction.