Pendant une heure, hier soir, le Premier ministre a détaillé les objectifs ainsi que les principales propositions contenues dans le Consultation Paper sur la réforme électorale.

Navin Ramgoolam se donne jusqu’au 5 mai pour recueillir les opinions, critiques et suggestions des partis politiques et du grand public en vue de trouver un consensus pouvant déboucher sur la présentation d’un projet de loi au Parlement.

La proposition de réforme du Premier ministre obéit aux objectifs de stabilité gouvernementale et de représentation de toutes les composantes de la population (y compris des femmes) à l’Assemblée nationale. Ramgoolam se dit en faveur du maintien du système actuel de 62 députés élus au First Past The Post (FPTP) ainsi que de l’intégration du Best Loser System au sein d’un mécanisme d’élection à la proportionnelle d’un minimum de 16 députés. Le Consultation Paper préconise la présence d’au moins 1/3 de femmes aussi bien parmi les candidats au FPTP que sur les listes à la proportionnelle.

Le principe de calcul pour le choix des députés élus à la représentation proportionnelle est inspiré de la méthode Wasted Votes préconisée par Rama Sithanen dans son rapport de janvier 2012.