Si les deux leaders sont unanimes sur le fait qu’on n’a « jamais été aussi proche d’un accord » sur la réforme électorale, ils n’ont pas pu s’empêcher de se lancer une petite pique amicale, ce lundi, lors des célébrations du Nouvel An tamoul.

Paul Bérenger et Navin Ramgoolam ont tous deux évoqué la longue attente qui a été nécessaire avant que la réforme électorale devienne réalisable.