Follow Us On

Slider

Selon le chef du gouvernement, des consultations publiques sur la réforme électorale et le financement des partis politiques sont déjà en cours. Il n’y a, par conséquent, aucune nécessité de faire un référendum sur ce sujet, estime Pravind Jugnauth. Ce dernier répondait à une question du député du Parti travailliste (PTr), Shakeel Mohamed, à l’Assemblée nationale ce mardi 4 décembre. Le chef de file du PTr au Parlement voulait savoir si le gouvernement, comme annoncé dans son manifeste électoral de 2014, introduira le système de référendum sur des sujets d’importance nationale.

Quant à Shakeel Mohamed, il a insisté sur sa position. Le programme gouvernemental n’évoque pas l’abolition du Best Loser System et le financement des partis politiques, de ce fait un référendum est nécessaire, dit-il. Dans sa défense, Pravind Jugnauth a souligné qu’en 2014, son alliance avait proposé de faire une reforme électorale, mais sans entrer dans les détails dans son manifeste. «C’est maintenant qu’on va le faire, on réalise l’engagement que nous avons pris», a déclaré le chef du gouvernement.

Jugnauth a rapellé que l’ancien gouvernement de Navin Ramgoolam s’était engagé à faire un référendum sur les sujets d’intérêt nationaux. Cela n’avait pas empêché l’ancien régime de vouloir amender la Constitution quant aux pouvoirs d’un Premier ministre et du président de la République sans passer pour autant par un référendum.

Facebook Comments