Follow Us On

Slider

Il a repris du poil de la bête. C’est un Navin Ramgoolam très en verve qui a pris la parole au meeting du Parti travailliste devant une bonne foule, ce 1er mai à Port-Louis. S’attaquant au fils de sir Anerood Jugnauth, l’ancien Premier ministre n’a pas cessé de le qualifier de «linpos», rappelant par quel moyen détourné il est parvenu à se hisser dans le fauteuil de chef du gouvernement.

Outre les promesses populistes comme la baisse du prix du carburant si jamais il revient au pouvoir, le leader travailliste assure qu’il offrira des véhicules hors taxe aux chauffeurs de taxi et œuvrera en faveur des petits planteurs de canne à sucre. Sans compter l’interdiction aux policiers d’utiliser les radars mobiles anti-vitesse, la révision de la limite de vitesse sur les autoroutes et l’utilisation d’hélicoptères pour évacuer les blessés lors d’accidents de la route.

Navin Ramgoolam a aussi promis des Commissions d’enquête sur le démantèlement du groupe British American Investment (BAI), des pertes encourues à la State Bank of Mauritius (SBM), l’affaire Alvaro Sobrinho, le contrat obtenu par Mauritius Telecom auprès de la police pour le projet Safe City, entre autres. Il assure également que le clan Jugnauth devra passer à la caisse pour les réclamations du groupe Betamax, CT Power et autres.

Il semble avoir une dent contre son ancien bon ami Rakesh Gooljaury qu’il a rebaptisé Judas pour l’occasion, révélant que celui-ci a promis de l’argent et des autobus à des électeurs de la circonscription n° 5 pour le meeting de l’Alliance gouvernementale à Vacoas. Le leader des rouges promet une enquête sur lui, notamment sur sa propension à obtenir des prêts bancaires alors qu’il est censé être en banqueroute.

Revenant sur les Jugnauth qu’il critique pour avoir nommé oncles, tantes et cousines à des postes stratégiques au sein de l’appareil d’Etat et du système législatif, l’ancien chef de gouvernement affirme qu’il fera modifier la loi. En commençant par l’interdiction à un candidat battu aux élections d’être nommé Speaker de l’Assemblée nationale, à l’instar de Maya Hanoomanjee qui occupe le poste actuellement.

Le chef des rouges promet la mise sur pied d’un Select Committeeà l’américaine, pour interviewer ceux qui seront nommés au sein des corps paraétatiques. Il assure également qu’un tiers de son futur cabinet ministériel sera composé de femmes tout comme un tiers des membres des conseils d’administration des sociétés du privé.

Se faisant le chantre de l’égalité et de la justice sociale, il dit vouloir réduire l’écart entre riches et pauvres, combattre la drogue dure et synthétique tout en imposant des examens aux rayons X pour les VIP à l’aéroport. Il se dit cependant en faveur de moins de sévérité envers les consommateurs de gandia.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Actualités, Main sliders, Slider_Actu
[Vidéo] Le Party Malin oscille entre attaques vulgaires et propositions visionnaires

Les crachins de ce matin à Curepipe n’ont en rien perturbé le rassemblement du Party Malin à Curepipe, ce 1er mai....

Close