Il a passé sa journée de mercredi aux Casernes centrales entre les locaux du Central Criminal Investigation Department et ceux de l’IT Unit. Car s’il était prévu que l’interrogatoire de Navin Ramgoolam se poursuive aujourd’hui, l’examen de ses téléphones portables figurait aussi à l’ordre du jour. Sauf que l’ex-Premier ministre s’est opposé à cet exercice, invoquant le secret d’Etat.

L’examen des téléphones a donc été reporté jusqu’à nouvel ordre.