Pour sa première sortie publique de 2014, Navin Ramgoolam a soigneusement évité de se prononcer sur la situation politique. Participant hier aux célébrations des 100 ans du Collège Royal de Curepipe (RCC) dont il a été un élève, le Premier ministre s’est néanmoins laissé aller à expliquer, à un moment, comment il va « enterrer l’opposition ». C’était juste avant d’enfourcher un side-car en exposition dans la cour du RCC.