Sir Anerood Jugnauth n’a que très peu apprécié l’allusion du Premier ministre aux chefs d’Etat insuffisamment « cultivés », voire « illettrés ». Le leader du Remake de 2000 a donc profité de la conférence de presse de ce samedi pour régler ses comptes avec Navin Ramgoolam.

Puisque certains des propos tenus par SAJ sont potentiellement diffamatoires, nous avons décidé de ne pas les diffuser. Toutefois, au lieu d’utiliser des « beeps » intempestifs pour occulter les mots qui fâchent, nous avons préféré des sonorités plus locales.