Le leader du PTr n’a pas voulu s’étendre sur la teneur de sa conversation avec le président indien. Mais Navin Ramgoolam indique avoir discuté du dossier Agaléga et du projet Metro Express. Sur ce dernier, le chef des rouges réitère ses appréhensions de voir la construction confiée à Larsen & Toubro à cause d’accusations passées de corruption.