C’est à l’invitation de la Gahlot Suryavanshi Rajput Sabha que l’ancien Premier ministre a pris la parole lors de la Divali Night organisée par l’association socioculturelle, ce mardi soir. Navin Ramgoolam a profité de l’occasion pour opposer la « prospérité » promise par le gouvernement Lepep aux difficultés qu’il dit constater chez les mauriciens.

Une nouvelle fois, le ministre Roshi Bhadain a été l’objet de vives critiques de Navin Ramgoolam. Aussi bien sur le dossier du traité de non double imposition Inde-Maurice que sur les « amendements cosmétiques » au projet de loi Good Governance and Integrity Report.

Interrogé à l’issue de la soirée, l’ancien Premier ministre a dit son « attachement » à la circonscription Pamplemousses-Triolet (no 5). « On verra », répond-il toutefois quand on le questionne sur la possibilité qu’il migre vers Montagne-Blanche et Grande-Rivière-Sud-Est (no 10) lors des prochaines législatives.