L’ancien Premier ministre a passé moins de deux heures dans les locaux du Central Criminal Investigation Department, ce lundi. Il s’y était rendu pour poursuivre son interrogatoire dans le cadre de l’affaire Betamax. Arrêté le mardi 23 juin sous deux charges de conspiracy to defraud et public official using his office for gratification, Navin Ramgoolam avait été libéré sur parole le jour même.

Il est reproché à l’ancien Premier ministre d’avoir utilisé sa position privilégiée pour permettre l’attribution du contrat de transport du carburant acheté par la State Trading Corporation à Betamax.