C’est dans la circonscription numéro 8 que Navin Ramgoolam et Paul Bérenger ont décidé d’effectuer leur première sortie de terrain de la campagne électorale. Si le leader du Parti Travailliste a dénoncé avec virulence « la démagogie » de Sir Anerood Jugnauth à la veille des élections. Le Premier ministre en a également profité pour révéler que la question d’une nouvelle alliance avec le MSM lui a été posée à un moment. A quoi il a répondu préférer aller aux élections seul ou en alliance avec les mauves, plutôt que de retenter un deal avec le parti soleil. C’était lors d’un congrès régional organisé à Mohit Hall, St Pierre, ce samedi soir.

Paul Bérenger s’est lui attardé sur la récente défection de Sangeet Fowdar du MMM. « Bon débarras », a lancé le leader du MMM estimant que la période précédant les élections est celle de « l’épuration ». Car elle permet de repérer qui sont ceux qui acceptent de faire des sacrifices au nom du parti et qui sont ceux qui préfèrent au contraire céder à l’attrait d’un ticket.

Les tickets, justement, ne sont pas encore tous attribués, a précisé Bérenger. Le leader du MMM a affirmé que lui et Navin Ramgoolam continuent à travailler sur l’effectif qu’alignera l’alliance PTr-MMM aux prochaines élections. Un effectif qui ne sera présenté, assure Bérenger, que quand la liste complète des 60 candidats de l’alliance aura été finalisée.