Le Premier ministre et son ministre des Infrastructures publiques affirment que le piteux état d’une partie de la Ring Road ne mérite pas qu’on en fasse un scandale. Selon Anil Bachoo, cette partie du tronçon est toujours « sous garantie » et ses constructeurs, Rehm Grinaker et Colas, sont contractuellement tenus de remettre cette route en état et de s’assurer qu’elle restera ainsi durant les prochaines années. Navin Ramgoolam est, lui, venu à la rescousse de Bachoo, fustigeant ceux qui critiquent le ministre des Infrastructures publiques.

Les deux hommes s’exprimaient lors de l’inauguration du New Quartier Militaire Road ce jeudi après-midi.

[Nos excuses pour la mauvaise qualité du son au début de la vidéo]