« Personne [à la Tertiary Education Commission], à l’exception d’une personne, n’a une somme d’éducation conséquente dans le domaine de l’éducation tertiaire », assène Steven Obeegadoo. Le parti déplore le manque de stratégies pour « stopper la dérive du secteur tertiaire », et l’affrontement public entre le ministre Shakeel Mohamed et le directeur de la Tertiary Education Commission, Ashok Kumar Bakshi, concernant les « enquêtes » qu’a menées le haut cadre sur ses employés.

Pour le MMM, la responsabilité première de la dégradation de la situation au sein de cette institution clé de l’éducation revient au ministre de tutelle, Rajesh Jeetah. Le membre du MMM s’exprimait aujourd’hui lors d’un point de presse de la commission éducation du parti mauve, qui s’est tenue à la municipalité de Port-Louis.