Follow Us On

Slider

Son interrogatoire est désormais terminé, selon l’avocat Raj Pentiah. Anil Bachoo a répondu « à toutes les questions » de la police dans le cadre de l’enquête sur l’affaire Betamax. L’ex-ministre des Infrastructures publiques et du Transport a été confronté aux versions de Soopramanien Pather et de l’ancien ministre travailliste Mahen Gowressoo, confirme l’homme de loi. Qui insiste sur le fait qu’« aucune charge ne tient la route » contre son client.

Jusqu’à preuve du contraire, poursuit Raj Pentiah, Anil Bachoo n’aura donc pas à retourner aux Casernes centrales après ses presque trois heures, aujourd’hui, de questions-réponses au Central Criminal Investigation Department. L’ex-ministre a décliné tout commentaire et a renvoyé la presse à son avocat avant de s’en aller.

Interrogé sur le commentaire de Gowressoo à l’effet qu’il était une « poupée » dans cette affaire, Raj Pentiah le renvoie à sa « conscience ». En espérant que la police poursuivra cette enquête avec la même « rigueur » qu’avec Anil Bachoo. A ce stade des déclarations faites par son client, explique l’avocat, la police devrait logiquement s’intéresser au rôle joué par Mahen Gowressoo.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in News, Videos
[Vidéo] Des investissements de 600 millions USD et 25 000 emplois à partir de l’économie bleue pas «utopiques», selon SAJ

Attirer des investissements de 600 millions de dollars. Créer 25 000 postes. Tout cela grâce à l’économie bleue. Loin d’être « utopiques », ce sont...

Close