Le bureau du Directeur des poursuites publiques a besoin de plus de temps avant de pouvoir se prononcer sur l’affaire Dayal. C’est ce qui ressort de l’audience d’aujourd’hui.

L’ex-ministre de l’Environnement a comparu en Cour de district de Port-Louis, ce lundi 6 février. Il devait être fixé sur les accusations formelles à être retenues contre lui. Mais comme lors de la précédente audience, début janvier, la poursuite a demandé un renvoi.

Le dossier est toujours à l’étude, a-t-elle fait valoir. En précisant que trois semaines supplémentaires sont nécessaires.

La magistrate Adila Hamuth a agréé la demande de renvoi. La prochaine audience est fixée au 27 février.

L’homme d’affaires Patrick Soobany accuse Raj Dayal d’avoir demandé une contribution financière pour l’achat de sacs de pigments pour la fête Holi. Ce qui avait poussé ce dernier à soumettre sa démission comme ministre, il y a presque un an.