Les préparatifs pour la fête Eid-ul-Adha, aussi appelée Qurbani et célébrée le 22 août, vont bon train. Qu’en est-il du bétail ? Les animaux arrivent par avion et ce depuis deux semaines environ. Car ils doivent d’abord être mis en quarantaine avant d’être livrés aux revendeurs locaux.

La mise en quarantaine doit être approuvée par le service vétérinaire du ministère de l’Agro-industrie, explique Sinarain Gya, avant que le bétail ne soit importé.

Une équipe d’ION News était à l’aéroport il y a deux pour assister à la réception d’une cargaison arrivée par un vol commercial. Les bêtes sont examinées. Les vétérinaires du ministère de l’Agro-industrie scrutent les certificats qui accompagnent chaque animal. Ils doivent être en bonne forme physique, sans blessure ni maladie.

Après leur examen médical, les bœufs seront transférés dans des camions pour être transportés vers le lieu de quarantaine. Le véhicule a été aspergé au préalable de produits désinfectants.

Pour rappel, le prix du boeuf sur pattes ne doit pas dépasser Rs 134 le kilo.

Une autre cargaison est attendue la semaine prochaine.