C’est la petite phrase qui est passée inaperçue lors de la conférence de presse de Paul Bérenger, ce samedi. Le Premier ministre a appelé, vendredi dernier, le leader des mauves pour le consulter au sujet d’une nomination. Mais la discussion a également porté sur la reconnaissance de la République sahraouie par Maurice. Et sur quoi d’autre ?

Paul Bérenger n’en a pipé mot, à la veille de la réunion de l’assemblée des délégués du MMM durant laquelle il a admis qu’il existe une possibilité que le MSM et le MMM n’aillent pas ensemble aux prochaines élections.