La remarque a fait mouche. Et n’a pas été au goût du ministre de l’Intégration sociale. Au moment des questions supplémentaires sur la National CSR Foundation, Patrice Armance interpelle son ancien camarade de parti en l’adressant ainsi : « Le ministre transfuge peut-il… ? »

Alain Wong bondit de son siège : « To pe rode ar mwa la ! »

Dans le brouhaha général, c’est Showkutally Soodhun qui vient au secours du nouveau membre du MSM. Et soulève un point of order pour qu’Armance retire ses propos.

L’élu de Grande-Rivière-Nord-Ouest/Port-Louis Ouest obtempère, non sans insister « sur le fait que le ministre est un transfuge ». La Speaker le rabroue de nouveau, le retrait des propos devant être sans réserve.

Ivan Collendavelloo soulève un point of order sur ce point justement. Puis c’est au tour de Ravi Rutnah d’en soulever un autre sur les tours de parole.

Le calme finira par revenir dans l’hémicycle. Alain Wong s’emmêlera toutefois les pinceaux dans ses réponses à Armance. Celui-ci voulait connaître le nombre d’organisations non gouvernementales (ONG) présélectionnées par la National CSR Foundation.

Il ressort ainsi que la fondation a reçu 288 applications d’ONG dans le cadre de l’enregistrement auprès d’elle. 253 d’entre elles étaient complètes.

Alain Wong ne sait toutefois pas quelle somme a été reversée aux ONG jusqu’ici. Les Rs 102,2 millions qu’il mentionne étant la contribution de la Mauritius Revenue Authority à la fondation.

Cela lui vaudra d’ailleurs une remarque cinglante de la part d’Aadil Ameer Meea : « Le ministre devrait faire ses devoirs. Ma question mentionne le quantum accordé aux ONG. »

Réponse de Wong : « Les ONG n’ont pas sollicité la fondation. »

Le ministre de l’Intégration sociale insiste, suite à une interpellation d’Adrien Duval, que les guidelines sur le CSR « sont là ». Alors que sa réponse initiale précise que ceux-ci sont en cours de finalisation…

Xavier Duval a, par ailleurs, requis que les membres du conseil d’administration de la fondation, qui doit œuvrer auprès des démunis, renoncent à leurs rémunérations. Requête que Wong soumettra au board.

Menon Munien, en tant que président, perçoit Rs 70 000 (tout inclus) par mois tandis que les 8 autres membres du conseil touchent Rs 25 000. Les deux sièges alloués aux académiciens n’ont pas encore été alloués.