Il ne reste quasiment plus aucun macadam pour que le Parti travailliste et le MMM arrivent à un accord sur la question de la réforme électorale. C’est Navin Ramgoolam lui-même qui l’a assuré à l’issue d’une réunion de presque trois heures, ce soir, avec le leader de l’opposition Paul Bérenger, à la Clarisse House.

Si les deux grands partis du pays se rejoignent sur les grandes lignes de ce projet, le Premier ministre précise toutefois que la question d’une IIRépublique, « très complexe », est désormais aussi en discussion.

Le Premier ministre confirme qu’il rencontrera d’autres partis politiques dans le cadre des pourparlers sur la réforme électorale, à commencer par l’Organisation du peuple de Rodrigues de Serge Clair, demain.

Ramgoolam a, par ailleurs, ajouté son grain de sel au sujet de l’incident de mercredi soir, lors duquel Bérenger s’est fait hué par des « militants ». Le Premier ministre indique que sa fonction de ministre de l’Intérieur lui permet d’affirmer que bon nombre des manifestants présents à la rue Ambrose sont, en fait, des sympathisants du MSM.