Follow Us On

Slider

Deux ans que les activistes d’Aret Kokin Nu Laplaz (AKNL) ont entamé les procédures légales pour contester la privatisation de la plage publique de Pomponette, au Sud. Après avoir déposé un troisième affidavit à la Cour Suprême ce mardi 30 octobre, Carina Gounden, membre d’AKNL, déplore encore une fois les maldonnes autour de ce projet. Elle se base sur le Tourism Development Plan de 2003, financé par l’Union européenne, pour soutenir que ce projet va à l’encontre de la loi. 

Facebook Comments