Le ministre de la Bonne gouvernance se réjouit que son collègue aux Affaires étrangères n’ait pas à faire face à des poursuites.

Une enquête avait été initiée par l’Independent Corruption against Corruption sur le prêt en euros de Vishnu Lutchmeenaraidoo auprès de la SBM. Le Directeur des poursuites publiques a indiqué, aujourd’hui, qu’il n’y avait pas assez de preuves pour établir qu’il y a infraction à la Prevention of Corruption Act.

Sudhir Sesungkur estime que Lutchmeenaraidoo est quelqu’un de compétent, ce dont manque le pays, et qu’il « a fait ses preuves » en tant que ministre à plusieurs reprises.

Il n’a toutefois pas souhaité s’exprimer sur l’affaire Álvaro Sobrinho.

Le ministre des Services financiers a présidé, cet après-midi, la première réunion du Financial Services Consultative Council depuis sa prise de fonction.